Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
L'école Renault Trucks repart pour un tour

Pour cette deuxième année, Renault Truck élargit l'opération aux métiers du véhicule d'occasion et de la location.

L'école Renault Trucks repart pour un tour

Créée en octobre 2017 avec le soutien de l'EM Lyon Business School, l'école de vente de Renault Trucks a atteint son but avec 14 élèves en formation. Fort de cette réussite, le constructeur entame le recrutement de la prochaine promotion.

 

Alors qu'elle s'était fixé comme objectif de former et recruter entre douze et quinze jeunes au métier de "conseiller en solutions de transport", l'école de vente de Renault Trucks a relevé son pari. Créée en octobre 2017 avec l'appui de l'EM Lyon Business School, celle-ci a finalement réuni quatorze futurs diplômés, âgés de 18 à 31 ans, dont cinq femmes, ce qui a convaincu le constructeur de renouveler l'opération en l'élargissant cette fois-ci aux métiers du véhicule d'occasion et de la location.

 

Pour parfaire sa démarche, Renault Trucks a consulté son réseau de concessionnaires qui a exprimé le souhait de recruter quinze nouveaux collaborateurs, répartis dans différentes régions. La campagne de recrutement s'est ouverte le 13 avril dernier et est drivée par le groupe Adecco, chargé de dénicher les candidats idoines. "Le profil relationnel est clé dans ce métier fondé sur l’écoute et la compréhension du métier des clients. Ceci afin de proposer une solution de transport la pertinente avec les besoins et les contraintes du client", étaye Christophe Martin, directeur général de Renault Trucks France.

 

D’une durée d’un an, cette formation s’effectue en alternance, au rythme d’une semaine de cours (dispensés à l'EM Lyon Business School et sur le site de Renault Trucks) et trois semaines dans le réseau de distribution du constructeur. Elle combine 60 jours de formation présentielle animée par des intervenants l'EM Lyon et par des experts Renault Trucks et 180 jours d’immersion en concession. Non content de sa démarche, le constructeur entend même aller encore loin et prévoit de lancer, au second semestre, une école de techniciens.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le Citroën C5 Aircross se dévoile

Citroën a choisi le parc de Saint-Cloud, en région parisienne, pour la première présentation de son SUV du segment C en Europe. Avec le C5 Aircross, véritablement lancé en fin d'année, la marque

Ventes VN : l’essence s’affirme, le Diesel décline

Les immatriculations françaises de voitures Diesel reculent de 11 % depuis janvier. Un repli dont profitent les modèles essence et hybrides, en forte progression.

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit .

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

 
cc
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page