Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Les TPE/PME sous-estiment les risques routiers

Les TPE/PME sous-estiment les risques routiers

MMA a mené l’enquête auprès de 500 chefs d’entreprise pour évaluer leur degré de sensibilité vis-à-vis du risque routier professionnel. Il en ressort que seulement 17 % d’entre eux ont initié des actions de prévention à l’attention des salariés.

 

Le risque routier professionnel n’est pas perçu comme un risque majeur par les patrons de TPE et PME. Voici en résumé le résultat de l’étude de l’Ifop menée auprès de 500 chefs d’entreprise pour l’assureur MMA.

 

Concrètement, seulement 17 % des personnes interrogées déclarent avoir mis en place des actions de prévention du risque routier à l’attention de leurs collaborateurs. Autre illustration de cette méconnaissance d’un tel risque, seulement 28 % des sondés font mention des risques routiers encourus par leurs salariés dans le Document Unique.

 

Ils sont loin du compte également lorsqu’ils estiment que le risque routier n’est pas la première cause d’accidents mortels au travail. Seulement 18 % d’entre eux sont dans le vrai. Rappelons qu’il s’agit bien du risque premier avec près de 400 décès en 2016.

 

Autre réponse surprenante, ces chefs d’entreprise se montrent majoritairement fermés (52 %) à l’idée qu’un outil pédagogique en ligne (vidéos, fiches pratiques…) soit mis en place pour informer leurs salariés. Proposer des solutions déplacements alternatifs (covoiturage, télétravail…) ne figure pas davantage dans leurs projets (13 % y sont favorables). Ils estiment d’ailleurs à 64 % que la politique qu’ils mènent en la matière est suffisante.

 

Parmi les actions les répandues dans les entreprises sondées, on trouve en tête la vérification régulière des véhicules mis à disposition des salariés (79 %), la vérification du permis de conduire (74 %) et la réduction des déplacements des salariés (44 %).

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le Citroën C5 Aircross se dévoile

Citroën a choisi le parc de Saint-Cloud, en région parisienne, pour la première présentation de son SUV du segment C en Europe. Avec le C5 Aircross, véritablement lancé en fin d'année, la marque

Ventes VN : l’essence s’affirme, le Diesel décline

Les immatriculations françaises de voitures Diesel reculent de 11 % depuis janvier. Un repli dont profitent les modèles essence et hybrides, en forte progression.

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit .

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

 
cc
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page