Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Katrin Adt à la tête de smart

Katrin Adt va prendre la tête de smart en septembre 2018.

Katrin Adt à la tête de smart

Vice-présidente des RH de Daimler depuis 2014, Katrin Adt va prendre la succession d'Annette Winkler à la direction de smart. Elle va trouver une marque à un moment charnière de son histoire.

 

Depuis le mois de mai, la succession d’Annette Winkler à la tête de smart était ouverte. Ce sera Katrin Adt. Cette dernière, agée de 46 ans, a débuté sa carrière chez Daimler en 1999 et a notamment été à la gestion des ventes mondiales de smart. Son parcours l’a aussi menée au Luxembourg comme directrice générale de la filiale du groupe. 

 

Malgré ce parcours chez Daimler, Kristin Adt a quitté le constructeur en 2013 pour un grand cabinet de conseil en RH. Mais c’était pour mieux revenir car, dès 2014, elle est nommée au poste de vice-présidente du département RH de Daimler.

 

Katrin Adt va trouver une marque à un moment charnière de son histoire. En effet, smart est appelée à devenir une marque 100 % électrique d'ici 2020, comme c’est déjà le cas aux Etats-Unis où seulement la ForTwo ED reste au catalogue. En 2017, la marque a vendu, à travers le monde, 135 025 véhicules (-6,5 %). Depuis le début de cette année 2018, la tendance n’est pas meilleure avec des ventes en repli de 8,5 %, soit 52 463 unités, après cinq mois d'activité. 

 

Rappelons que toutes les ForTwo (y compris électriques) sont fabriquées sur le site français d’Hambach alors que la ForFour est produite, avec la Twingo, dans l’usine slovène de Renault. En des smart, , dans un avenir proche, un modèle EQ ,100 %  électrique, pour la marque Mercedes-Benz. 

 

La passation de pouvoir entre les deux femmes se fera à la rentrée puisque Annette Winkler quittera officiellement smart le 30 septembre prochain après en avoir été la patronne pendant huit ans. Mais elle ne quitte pas Daimler pour autant puisqu’elle entrera au conseil de surveillance de Mercedes-Benz Afrique du Sud le 1er janvier 2019.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Loi Mobilités : un malus 2019 renforcé malgré le WLTP ?

Le projet de loi d’orientation des mobilités dévoilé le 20 juillet 2018 par Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire, propose la mise en place d’un barème du malus

PGA entre dans le groupe Bernard !

Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit .

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page