Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Faurecia accélère la prise de contrôle de Parrot Automotive

Faurecia accélère la prise de contrôle de Parrot Automotive

Le calendrier pourrait être bousculé. Faurecia et Parrot Automotive ont trouvé un accord en vue d'anticiper l'opération de rachat. Un projet soumis à la validation des comités d'entreprise de Parrot et des autorités de la concurrence.

 

La pression du marché forcerait-elle à accélérer la manœuvre ? La reprise de Parrot Automotive par Faurecia pourrait en effet intervenir plutôt que prévu, à en croire une communication conjointe en date du 6 juillet 2018. Le groupe Faurecia et Parrot ont annoncé avoir finalisé un projet d’accord pour la prise de contrôle anticipée de Parrot Automotive à 100 % par l'équipementier. Une ambition soumise à l’autorisation des autorités de la concurrence compétentes et qui fera également l’objet d’une consultation des comités d’entreprise de Parrot Automotive et Parrot SA.

 

En mars 2017, lorsque Faurecia a fait son entrée au capital de Parrot Automotive, à hauteur de 20 %, il était question de prendre le contrôle absolu à partir de 2019. L'accord fraîchement réajusté envisage de gagner du temps et de voir Faurecia détenir l'intégralité des actifs à partir du troisième trimestre 2018. Les deux groupes précisent que la valeur négociée ne changera pas pour autant. Le montant de la transaction reste celui indiqué, l'an passé, soit 100 millions d'euros.

 

Partenaire industriel de ZF depuis l'an passé, Faurecia vient tout juste d'accoucher de sa première concrétisation avec l'équipementier allemand, présentée le 28 juin dernier. Leur vision futuriste du cockpit s'adapte à un niveau d'automatisation de la conduite de niveau 4. Faurecia a réinventé l'interface homme-machine en disposant trois écrans sous les yeux du conducteur, mais surtout en remplaçant le volant par un joystick logé sur l'accoudoir central. "Nous l'avons fait homologuer, mais cette interface de conduite requiert un permis spécial", disait-on alors chez Faurecia.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Loi Mobilités : un malus 2019 renforcé malgré le WLTP ?

Le projet de loi d’orientation des mobilités dévoilé le 20 juillet 2018 par Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire, propose la mise en place d’un barème du malus

PGA entre dans le groupe Bernard !

Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit .

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page