Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Mauvais départ pour Nissan

Mauvais départ pour Nissan

A l'issue du premier trimestre de son année fiscale, le constructeur japonais a vu son bénéfice net reculer de 14 % en raison notamment d'un repli de ses ventes en Europe et en Amérique du Nord.

 

Nissan a annoncé une chute de 14 % sur un an de son bénéfice net au premier trimestre de l'exercice 2018/19, du fait d'un repli de 1,6 % de ses ventes en valeur.  Le gain net trimestriel s'est établi à 115,8 milliards de yens (890 millions d'euros) sur des ventes de 2 716 milliards, quand le résultat d'exploitation a dévissé de 29 %.

 

Des résultats qui s'expliquent en grande partie par la baisse des ventes de la marque entre avril et juin, de l'ordre de 3 %, à 1,31 million d'unités. Ainsi, la marque a perdu du terrain en Amérique du Nord (-9,5 %) et en Europe (-12,7 %) quand, en revanche, elles ont augmenté en Chine, à 336 000 unités, atteignant ainsi une part de marché locale de 5 %.    

 

"Le prix des matières premières et les effets de change ont joué dans le mauvais sens et les bonnes performances en Asie (+4 %) n'ont pas suffi à compenser", a notamment expliqué la marque, qui conserve aussi ses prévisions de ventes annuelles.  "Nous travaillons au redressement des ventes en Amérique du Nord et en Europe, et nous sommes donc de ce point de vue en phase avec nos attentes", a justifié Jogi Tagawa, vice-président de Nissan.

 

Pour l'ensemble de l'exercice qui s'achèvera en mars 2019, Nissan anticipe une baisse de son résultat opérationnel de 6 %, à 540 milliards de yens. Le bénéfice net devrait, lui, tomber de 33,1 %, à 500 milliards de yens, en l'absence du gain exceptionnel lié à l'imposition aux Etats-Unis qui a gonflé ses comptes en 2017/2018.  Nissan vise toujours des recettes en hausse de 12 000 milliards de yens (+0,4 %). Le constructeur avait vendu 5,77 millions de véhicules au cours de l'exercice passé. (Avec AFP)

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Les Grands Prix de la Distribution Automobile se profilent

En novembre prochain, aux côtés des Concession et Groupe de l'Année, le Journal de l'Automobile élargira le périmètre de son événement dédié à la distribution. Les Grands Prix de la Distribution

PGA entre dans le groupe Bernard !

Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit .

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page