Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Nissan va vendre ses usines de batteries

Le 29 mars 2019, Nissan aura vendu ses activités batteries au Chinois Envision.

Nissan va vendre ses usines de batteries

Au cœur de l'été, le 6 août dernier, Nissan a annoncé avoir trouvé un accord pour vendre son activité batteries au Chinois Envision. La transaction devrait se concrétiser, officiellement, le 29 mars 2019.

 

L'électrique est partout. Y compris chez Nissan dont la nouvelle Leaf vient de fêter son premier anniversaire. Pourtant, le Japonais a choisi de vendre, cet été, son activité batterie (Nissan gardera 25 % du nouvel ensemble) au groupe chinois Envision, spécialisé dans l'énergie renouvelable.

 

Nissan Automotive Energy Supply Corporation ainsi que les unités de fabrication à Smyrna, aux Etats-Unis, et à Sunderland, en Angleterre, feront aussi partie de la transaction. Comme les centres d'ingénierie de production et de développement japonais de Nissan situés à Oppama, Atsugi et Zama.

 

Avant de finaliser la transaction, le 29 mars 2019, Nissan devra solder les comptes avec NEC qui était son partenaire jusqu'ici. NEC, qui vendra également une société liée à cette activité batteries Nissan à Envision, a approuvé l'ensemble de la transaction.

 

"Nous avons le plaisir d’avoir conclu un accord définitif avec Envision, un leader mondial dans le secteur de l’énergie durable, a indiqué Yasuhiro Yamauchi, Chief Competitive Officer de Nissan. Cette transaction permettra à Nissan de se concentrer sur le développement et la production de véhicules 100 % électriques, conformément aux objectifs définis dans notre plan à moyen terme Nissan M.O.V.E. to 2022. Nous avons la certitude qu’Envision garantira la solidité, la croissance et la compétitivité sur le long terme de cette nouvelle entreprise de développement de batteries."

 

"Nous sommes ravis d’annoncer l’acquisition de l’activité batteries de Nissan, un fabricant émérite de batteries au lithium-ion avancées, sûres et fiables", a déclaré Lei Zhang, fondateur et PDG d’Envision. (…) grâce à cette acquisition et à cette collaboration stratégique, nous prévoyons d’étendre nos activités en investissant dans cette nouvelle société. Ainsi, notre objectif sera de concrétiser la valeur de l'Internet des objets pour les transports intelligents, la technologie V2G et les solutions urbaines intelligentes."

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Prime à la conversion : les caisses sont vides !

Victime de son succès, le dispositif de la prime à la conversion semble bloqué. Alors que 100 000 primes avaient été budgétées par Bercy, de 250 000 demandes devraient être enregistrées

PGA entre dans le groupe Bernard !

Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit .

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page