Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Masternaut lance une certification CO2 pour les flottes

Masternaut propose une certification CO2 pour les flottes d'entreprise.

Masternaut lance une certification CO2 pour les flottes

Le télématicien accompagne les entreprises dans leur objectif de réduction des rejets de dioxyde de carbone de leur flotte avec la mise en place d’une certification CO2. Celle-ci s’appuie sur les données remontées par les boîtiers télématiques installés à bord des véhicules.

 

Masternaut annonce le lancement d’une certification CO2 pour les flottes d’entreprise en France et au Royaume-Uni, ses deux principaux marchés. L’idée est d’évaluer le niveau d’engagement des entreprises pour réduire leur empreinte carbone en se basant sur les données enregistrées grâce aux boîtiers télématiques installés à bord des véhicules. Cette certification est reconnue en Angleterre par l’organisme indépendant Energy Trust Saving.

 

Gratuite pour les clients de Masternaut et payante pour les autres entreprises, cette certification repose sur différents niveaux de récompenses en fonction des objectifs atteints. Trois catégories sont au programme : Or, Argent et Bronze. "L’Or couronne les entreprises réduisant de de 5 % leurs émissions de CO2, d’une année sur l’autre, ou en comparaison avec les résultats enregistrés par l’industrie", précise Maxime Berard, le directeur de Catalytix France, le service de Masternaut en charge de l’analyse et la maîtrise de la donnée.

 

Olivier Mansard, le vice-président Global Sales de Masternaut, explique pour sa part que "les entreprises prennent bien souvent des solutions télématiques pour des objectifs de rentabilité financière et de réduction des coûts. Pourtant, peu se rendent compte de la possibilité qui leur est offerte de réduire leur impact environnemental, grâce à un accompagnement axé sur les résultats de la télématique. Pour nous, les guider dans une voie respectueuse nous semblait une évidence, étant donné que nous avons les capacités d’analyses nécessaires pour évaluer et accompagner les entreprises dans leur progression".

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Prime à la conversion : les caisses sont vides !

Victime de son succès, le dispositif de la prime à la conversion semble bloqué. Alors que 100 000 primes avaient été budgétées par Bercy, de 250 000 demandes devraient être enregistrées

PGA entre dans le groupe Bernard !

Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit .

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page