Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Navya inaugure son usine américaine

Navya inaugure son usine américaine

Les plans se concrétisent chez Navya. Le constructeur de navettes autonomes a inauguré sa tant attendue usine de production transatlantique. Erigée à Saline, dans le Michigan, elle va recruter 30 personnes avant la fin de l'année.

 

La symbolique est forte. Navya vient d'achever la construction de son usine d'assemblage de navettes autonomes à Saline, dans le Michigan, soit à moins d'une heure de route de Detroit, le berceau de l'automobile américaine. Le groupe français a inauguré le site qui fonctionnera avec trente collaborateurs au total, selon une information communiquée ce 5 novembre 2018. Un événement auquel ont participé Christophe Sapet, le président du directoire de Navya, et Brian Marl, le maire de la ville de 10 000 habitants.

 

Attendue de longue date, cette usine marque l'internationalisation assumée de Navya. Fini le temps des expérimentations pilotées depuis Lyon, le groupe souhaite pouvoir fournir les clients dans les meilleures délais et conditions. D'une superficie de 2 000 m², le bâtiment abrite deux zones de préparation avec une chaîne de montage principale composée de six postes, et une zone de validation et de contrôle qualité. Pour mémoire, Navya bénéficié du soutien de Valeo, son actionnaire, dans ce projet d'implantation.

 

Outre le lever de rideau, Navya a annoncé un partenariat à fort potentiel. Le constructeur lyonnais a trouvé un accord avec First Transit, une filiale de FirstGroup spécialisée dans le déploiement de solutions de mobilité et de transport en commun, et dans le conseil à la conception de systèmes de transport. Un relais qui devrait permettre à la société française de rayonner sur l'ensemble du territoire nord-américain.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Les concessionnaires peinent toujours à récupérer l'argent des primes à la conversion

Le gouvernement traîne toujours des pieds pour rembourser les distributeurs de l'avance réalisée pour les primes à la conversion. Pourtant, fin septembre 2018, 85 millions d'euros avaient été débloqués.

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit .

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page