Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
IDVroom s'essaye au covoiturage en temps réel

IDVroom s'essaye au covoiturage en temps réel

Sous la forme d'un nouveau service baptisé "Stop Connecté", iDVroom s'initie au métier du covoiturage en temps réel. Un projet conduit dans la ville d'Anor (Hauts-de-France) en collaboration avec TER SNCF Mobilité.

 

En plein débat sur la fermeture des petites gares ferroviaire et du manque de solutions de mobilité en milieu rural, les filiales du groupe SCNF se mettent en branle. Ce 8 novembre 2018, iDVRoom et TER SNCF Mobilité lanceront un tout nouveau service d’auto-stop connecté en partenariat avec la ville d’Anor (59). Appelé "Stop Connecté", il s'agit d'un principe d’auto-stop participatif, soit un concept à mi-chemin entre le covoiturage et l’auto-stop traditionnel. 

 

En d'autres termes, iDVRoom met les pieds sur un nouveau terrain de jeu, celui du covoiturage en temps réel. Et pour ce faire, la plateforme aux 800 000 membres revendiqués a structuré un réseau de panneaux d’arrêts dynamiques et interactifs, sur le territoire géré par la collectivité d'Anor. Une opportunité saisie au regard du trafic routier observé :  chaque jour, près de 5 000 véhicules sont comptabilisés dans les deux sens entre Anor et Fourmies.

 

Covoit'Ici va se poursuivre

 

Tout fonctionne par SMS. Les utilisateurs activent lesdits panneaux au moyen d'un message. Ce qui invite les automobilistes de passage à s'arrêter. Le service Stop Connecté facturera entre 0,50 et 1 euro le trajet. Pour concevoir ce système, TER SNCF Mobilités et iDVRoom se sont associés à High Connexion, une société spécialisée en marketing mobile et solutions de paiements, afin de mettre en place un numéro court avec les opérateurs SFR. La sécurité a été renforcée par un parcours client qui prévoit une création de compte en ligne, à partir du 9 novembre.

 

Les avisés reconnaîtront un schéma imaginé par Ecov (Covoit'Ici). En l'occurrence, dans ce cas, les covoitureurs achètent un ticket de mobilité à une borne – qui prend l'aspect d'un horodateur de stationnement –, ce qui déclenche un message sur le panneau dynamique, visible des automobilistes. Un concept né en 2016 et qui arrive au terme de ses trois années d'expérimentation. Selon une source interne ée par le Journal de l'Automobile, il apparaît que les résultats ont été concluants et que 2019 devrait élargir la couverture du service qui compte actuellement 17 points de représentation. Les discussions sont en cours.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Les concessionnaires peinent toujours à récupérer l'argent des primes à la conversion

Le gouvernement traîne toujours des pieds pour rembourser les distributeurs de l'avance réalisée pour les primes à la conversion. Pourtant, fin septembre 2018, 85 millions d'euros avaient été débloqués.

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit .

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page