Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Midas s’essaye au décalaminage avec Flexfuel

Flexfuel a été choisi par Midas pour proposer à ses centres une solution de décalaminage moteur.

Midas s’essaye au décalaminage avec Flexfuel

Midas anticipe le durcissement du contrôle technique et s’allie à Flexfuel. Les stations de décalaminage à l’hydrogène de la société dirigée par Sébastien Le Pollès seront ainsi proposées au réseau de réparation rapide.

 

A l’instar de ieurs réseaux du marché, Midas s’apprête à déployer à son tour une prestation de décalaminage. L’enseigne de fast-fit vient de s’associer à Flexfuel Energy Development (FFED), spécialiste de la dépollution moteur, pour équiper ses centres de stations de décalaminage à l’hydrogène. Pour donner l’impulsion dans son réseau de 364 sites, Midas a équipé l’intégralité de ses 35 succursales.

 

Avec cette accord, l’enseigne entend mieux répondre aux besoins de ses clients automobilistes dont les véhicules risquent d’être soumis à contre-visite dès l’année prochaine.  avec le renforcement de la mesure de l’opacité des fumées des véhicules diesel. Le seuil de tolérance sera à nouveau abaissé, et ainsi ramené à la valeur d’homologation du véhicule. Prévue initialement pour le 1er janvier 2019, l'entrée en vigueur de cette mesure vient d'être repoussée de six mois par le gouvernement.

 

"Le risque de se faire recaler au contrôle technique pour cause d’excès d’opacité des fumées en sortie d’échappement sera beaucoup important pour bon nombre de nos clients roulant au diesel. C’est pourquoi nous les invitons à anticiper ! C’est aujourd’hui grâce à des partenaires comme FlexFuel Energy Development que nous pouvons proposer d’excellentes solutions de 'décrassage' moteur", confirme Bertrand Cormier, directeur général Midas France.

 

Très actif depuis le début de l’année, Flexfuel a noué de multiples partenariats ces derniers mois, avec , ou encore .

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Rétro auto 2018 : une année de nouvelles mobilités

L'année 2018 était pleine de promesses et elle les a tenues apportant de visibilité sur l'avenir du secteur. La France s'est positionnée en chef de fil en se rédigeant une feuille de route technologique

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit .

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page