Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Renault-Dacia : dix-huit affaires reprises en 2018

Renault-Dacia : dix-huit affaires reprises en 2018

Si l'exercice n'est pas encore terminé, force est de constater que la concentration fut de mise dans les réseaux Renault et Dacia. Au total, 18 affaires ont changé de propriétaires ces onze derniers mois. Retour sur une année pas tout à fait comme les autres.

 

Depuis ieurs années, il est coutume de dire que le réseau Renault et, par extension, le réseau Dacia, est un des réseaux les stables de la distribution automobile française. En effet, fin 2017, le réseau Renault s'appuyait sur 554 points de vente, dont 449 primaires détenus par 74 investisseurs. Des chiffres qui avaient peu ou prou évolué ces dernières années.

 

En outre, le réseau de la marque au losange est aussi connu pour être un des concentrés de France avec en moyenne sept sites par investisseur. Il se pourrait toutefois que ce réseau se soit concentré encore un peu en 2018 au regard des nombreux mouvements qui ont agité le réseau.



En effet, la marque nous a communiqué la liste des mouvements qui ont eu lieu dans les réseaux Renault et Dacia. Au total, ce sont 18 affaires qui ont changé de main pour 12 423 Renault et 3 139 Dacia neuves.

 

Parmi ces reprises, on relèvera notamment l'émergence du groupe GGP, fondé par Jean-Marie Zodo et aujourd'hui dirigé par Michel Cordier. En effet, en l'espace de quelques mois, le "nouveau" groupe s'est développé aves les marques Renault et Dacia, reprenant au total six concessions dont deux au groupe PGA, Orange et Carpentras, deux sites repris deux mois tôt par PGA au groupe IDM, ainsi qu'une autre à RRG (Avignon). Le groupe GGP s'appuie désormais sur 9 000 VN, dont 7 000 Renault, sur deux plaques : une dans le Pas-de-Calais et le Nord et l'autre, donc, dans le Vaucluse.

 

Par ailleurs, les réseaux Renault et Dacia ont également vu l'entrée en leurs seins du groupe Maurin qui a repris les affaires du groupe Levy (Fontainebleau, Montereau, Nemours et Provins, en Seine-et-Marne) pour un total de 1 548 Renault neuves et 546 Dacia neuves.


Enfin, parmi les autres grands mouvements d'envergure, l'exercice 2018 avait notamment commencé par la reprise des affaires Bader (Colmar, Sélestat et Saint-Louis, en Alsace) par le groupe Hess qui raflait là de 3 000 Renault neuves.

 

Rappelons enfin que l'exercice 2018 n'est pas terminé et que le mois de décembre pourrait nous réserver son lot de surprises…

 

Mois

Lieu

Groupe cédant

Groupe repreneur

Contrat Renault VN

Contrat Dacia VN

Janvier

Colmar

Bader

Hess

1 150

280

Janvier

Saint-Louis

Bader

Hess

600

100

Janvier

Sélestat

Bader

Hess

550

150

Février

Carpentras

IDM

PGA

750

205

Février

Orange

IDM

PGA

1 210

260

Février

Carcassonne

Mendegris

Peyrot

670

180

Février

Limoux

Mendegris

Peyrot

170

60

Avril

Seclin

Wacrenier

GGP

544

78

Juin

Orange

PGA

GGP

1 210

260

Juin

Carpentras

PGA

GGP

750

205

Juin

Avignon

RRG

GGP

1 665

375

Juin

Fontainebleau

Levy

Maurin

568

187

Juin

Montereau

Levy

Maurin

358

138

Juin

Nemours

Levy

Maurin

296

109

Juin

Provins

Levy

Maurin

326

112

Juillet

Cambrai

Conraux

GGP

765

200

Juillet

Avesns-sur-Helpe

Conraux

GGP

425

140

Octobre

Castelsarrasin

Dupart

Faurie

416

100

Total

 

 

 

12 423

3 139

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Rétro auto 2018 : une année de nouvelles mobilités

L'année 2018 était pleine de promesses et elle les a tenues apportant de visibilité sur l'avenir du secteur. La France s'est positionnée en chef de fil en se rédigeant une feuille de route technologique

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit .

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page