Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
385 km d’autonomie pour la nouvelle Nissan Leaf

385 km d’autonomie pour la nouvelle Nissan Leaf

Nissan lance une version encore puissante de sa Leaf : dotée d’une batterie de 60 kWh, la citadine électrique propose une autonomie de 385 km, selon le cycle WLTP.

 

Il est impossible de dissocier véhicule électrique de Renault mais aussi de son cousin Nissan. Et pour cause, le japonais a su rapidement devenir leader mondial sur ce marché, armé de sa Leaf. Lancée en 2010, elle totalise à ce jour 380 000 immatriculations dans le monde entier, se hissant sur la première marche du podium. Seulement voilà, si Nissan s’imposait comme précurseur à cette époque, aujourd’hui, nombreux de ses concurrents ont ou vont mettre sur la route des modèles électriques à l’autonomie jamais atteinte.

 

Pour se mettre à la page, le constructeur présente une nouvelle version de sa citadine, dotée d’une batterie encore puissante. Aux côtés de la version 40 kWh s’impose désormais la nouvelle Leaf dotée d’une batterie de 60 kWh, baptisée Leaf e+. Esthétiquement, la différence entre les deux modèles ne saute pas aux yeux. Seul l’avant a été modifié pour se parer de touches de bleu et une plaque indiquant e+ figure sous le couvercle du port de recharge.

 

385 km d’autonomie

 

Mais pourquoi donc ce e+ ? Ce nom fait référence au pack de batteries doté d’une meilleure densité d’énergie et à la puissance accrue de la motorisation dont bénéficie cette nouvelle déclinaison de la Leaf. En effet, la batterie de 60 kWh offre, selon Nissan, une densité d’énergie 25 % supérieure et une grande capacité de stockage. Le tout, pour une taille quasiment identique à la version 40 kWh. Résultat, les dimensions de la Leaf e+ ne changent presque pas, seule la hauteur prend 5 petits millimètres. Cette batterie vient alimenter un moteur électrique de de 160 kW, soit 215 ch, avec un couple de 350 Nm. Nissan souligne les performances du modèle, - une vitesse maximale 10 % élevée et les reprises de 80 à 120 km/h rapides de 13 % - mais surtout une autonomie en forte progression.

 

Cette dernière atteint, selon le cycle WLTP, pas moins de 385 km, soit 40 % de par rapport à la version 40 kWh. A noter que cette batterie est garantie 8 ans ou 160 000 km. Si peu de détails ont pour l’instant été fournis concernant la recharge, cette Leaf est toutefois compatible avec la recharge rapide au standard CHAdeMO. Avec, à la clé, une recharge de 100 kW sur l’une des 350 bornes réparties dans l’Hexagone et accessible gratuitement pour les clients Nissan.

 

ProPilot et e-Pedal proposés

 

Comme pour la version 40 kWh, la Leaf e+ dispose du Nissan ProPilot, technologie de conduite assistée permettant de gérer, sur voies rapides, la direction, le maintien dans la voie et les distances de sécurité. Le ProPILOT Park offre quant à lui la possibilité d’accélérer, de freiner, de manœuvrer, de changer de vitesses et d’activer le frein à main afin de stationner le véhicule. Autre technologie, la e-Pedal qui combine en une seule pédale le démarrage, l’accélération, la décélération et le freinage. Sans oublier les ADAS classiques. Sur le volet des équipements, à noter l’apparition d’un écran couleur 8 pouces contre 7 précédemment avec nouveau système de navigation pouvant être connecté à un smartphone compatible.

 

En Europe, où cette Leaf est déjà disponible à la commande et où les premières livraisons interviendront à la fin du premier semestre, le prix n’a pas été encore révélé. En revanche, au Japon, elle se négocie à environ 33 300 euros.

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Après-vente 2025 : les réseaux constructeurs regagnent du terrain

Selon la dernière étude prospective sur l’après-vente automobile du cabinet TCG Conseil, les réseaux de marque reprendront des parts de marché d'ici à 2025. Une performance qu'ils doivent à une meilleure

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit .

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page