Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le diesel rejeté sur les VO récents

Le diesel rejeté sur les VO récents

Si, sur l'ensemble de l'exercice 2018, les ventes de motorisations diesel restent largement majoritaires sur le marché de l'occasion, c'est loin d'être le cas sur les VO récents où les modèles essence sont désormais plébiscités.

 

Le début de la fin pour le diesel sur le marché de l'occasion ? Pas encore. Sur l'ensemble de l'année 2018, les ventes de VO équipés d'une motorisation diesel restent encore largement majoritaires avec une part de marché totale de 62,81 % même si elles accusent une perte de vitesse (-4,33 %) comme attendue. "Une perte de vitesse qui est principalement due à l'essor des énergies alternatives même si leurs volumes (hybride et électrique) restent encore faibles par manque d'offres suffisantes", explique Vincent Hancart, directeur général d'Autoscout24 France. A noter toutefois, que les VO hybrides ont dépassé les 1 % de part de marché (1,16 %) avec 64 281 unités écoulées en 2018.

 

 

Carburant

2018

Evo (en %)

PDM

Gazole

3 509 452

-4,33

62,81

Essence

1 981 275

2,47

35,46

Hybride

64 821

20,82

1,16

Electrique

12 170

61,53

0,22

Gaz

16 303

-4,81

0,29

Divers

3 082

1,78

0,06

Source Autoscout24

 

Toutefois, le diesel perd de sa superbe sur les VO récents au profit des motorisations essence sur l'ensemble des secondes main de moins de 5 ans. "Les acheteurs veulent profiter des avances technologiques récentes en matière de consommations sans avoir à débourser le budget d'un VN", analyse encore Vincent Hancart.

 

Âge

Gazole 2018

Evolution (en %)

Essence 2018

Evolution (en %)

< 1 an

225 099

-6,8

302,556

22,8

1 an

234 168

0,3

160 797

19,9

2 à 5 ans

874 157

-2,7

349 065

20,3

6 à 10 ans

975 421

-4,2

292 341

-5,7

11 à 15 ans

802 885

-6,1

342 626

-10,2

16 ans et

397 722

-5,4

533 890

-6,5

Source Autoscout24

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Après-vente 2025 : les réseaux constructeurs regagnent du terrain

Selon la dernière étude prospective sur l’après-vente automobile du cabinet TCG Conseil, les réseaux de marque reprendront des parts de marché d'ici à 2025. Une performance qu'ils doivent à une meilleure

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit .

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page