Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Synethis : quand les groupes Baconnier et Delieuvin se rapprochent

Synethis : quand les groupes Baconnier et Delieuvin se rapprochent

Les deux opérateurs se sont associés pour réunir dans une seule et même entité juridique leurs affaires Renault, Alpine et Dacia. La nouvelle société, qui écoulera de 10 000 VN, couvrira la quasi-totalité de la région Paca.

 

Rarement, la distribution automobile française n'aura été autant bouleversée que ces derniers temps. Si toutes les strates du paysage sont touchées par de nombreux mouvements, les grands groupes sont que jamais acteurs de ces agitations. En 2018 déjà, deux rapprochements avaient défrayé la chronique : d'une part, celui mettant aux prises les groupes Mary et Tuppin et d'autre part, surprenant encore, celui entre les groupes Lamirault et Schumacher.

 

Dès le début de l'année 2019, c'est un nouveau rapprochement qui fait la une ce 9 janvier 2019 avec l'annonce par les groupes Baconnier (Figest) et Delieuvin de mettre en commun leurs affaires Renault, Dacia et Alpine au sein d'une nouvelle société Synethis. Les sites concernés sont situés à Digne-les-Bains, Manosque, Sisteron (04), Gap (05), Arles, Chateaurenard (13), Beaucaire (30) et Cavaillon (84) pour le groupe Baconnier. Pour les affaires du groupe Delieuvin, il s'agit des concessions de Rocbaron, Brignolles, Draguignan, Saint-Maximin, Fréjus, Saint-Raphaël (83).

 

Plus de 10 000 VN pour Synethis

 

Celle-ci détenue à parts égales entre les deux opérateurs présentera un chiffre d'affaires de 280 millions d'euros et écoulera de 10 000 VN sur un ensemble de 16 sites et 500 salariés. Eric Baconnier en sera le Président et Yann Delieuvin, le directeur général.

 

"Je suis convaincu que pour rester un acteur significatif de notre métier dans les années à venir, les critères de taille et de cohérence géographique sont incontournables. Ce projet a du sens et créé de la valeur pour toutes les parties, garantissant ainsi la pérennité de nos entreprises. L'augmentation significative de la taille de nos activités va nous donner de nouveaux moyens et apportera également de visibilité à nos clients, nos salariés et à nos partenaires", a déclaré Eric Baconnier.



"Grâce au fait que nous nous connaissions et apprécions depuis tant d’années Eric et moi, et que nous ayons une vision identique de la transformation de nos métiers, nous avons pu avancer très vite à tous les niveaux de ce projet. Nous nous sentons désormais parfaitement armés pour relever les challenges de nos métiers, pour amplifier la dynamique de performances commerciale et qualité et pour saisir toutes les opportunités qui se présenteront", a commenté de son côté Yann Delieuvin, dans un communiqué rédigé en commun par les deux distributeurs.

 

D'autres marques que Renault, Dacia et Alpine

 

Outre les trois marques Renault, Dacia et Alpine, le groupe Delieuvin distribue également Nissan, Infiniti, Opel et Volvo et s'était classé 54ème du Top 100 du JA avec 6 571 VN et un CA de 193 millions d'euros en 2017. De son côté, le groupe Baconnier commercialise aussi la marque BMW pour un total (Renault et Dacia compris) de 5 820 VN et un CA de 159 millions d'euros. Il était est classé 62ème du Top 100 du JA. 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Après-vente 2025 : les réseaux constructeurs regagnent du terrain

Selon la dernière étude prospective sur l’après-vente automobile du cabinet TCG Conseil, les réseaux de marque reprendront des parts de marché d'ici à 2025. Une performance qu'ils doivent à une meilleure

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit .

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page