Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
BMW renoue avec le grand 8

BMW renoue avec le grand 8

Souvent associé à des modèles emblématiques, le 8 revient sous la forme d’un grand coupé qui symbolise également le retour aux affaires de BMW dans l’univers du luxe. Il sera amplifié par l’arrivée des Série 8 Cabriolet, Gran Coupé, mais aussi de leur version M.

 

L’heure est au haut de gamme chez BMW. En effet, après avoir longtemps travaillé à l’élargissement de son offre, notamment avec les Série 1, Série 2, Série 2 Active Tourer, X1 ou X2 et généralement avec les produits reposant sur la plateforme UKL, mais aussi sur l’électromobilité avec BMW i, le bavarois revient aujourd’hui en force sur le haut de gamme. La Série 7, qui se sentait un peu seule, a depuis le 22 novembre dernier l’appui de la Série 8, avant que n’arrive le X7 en mars prochain.

 

L’emblématique numéro 8 est de retour. Un chiffre qui nous ramène à la première Série 8 en 1989, mais aussi au Z8 en 2000 ou encore à l’i8 aujourd’hui. Un imaginaire du 8 souvent associé à des coupés, portés par un design fort transpirant la sportivité. La Série 8 cuvée 2018 répond à cette philosophie et peut aussi être considérée comme la digne héritière des 503, 507 Roadster et près de nous de la 3.0 CSi.

 

UNE GAMME SÉRIE 8

 

Une veine sportive affirmée qui explique finalement le lancement de cette Série 8. En effet, contrairement aux habitudes de la maison, la Série 8 a d’abord été présentée en version course d’endurance (M8 GTE) lors du salon de Francfort 2017. La version de série n’a été dévoilée que le 14 juin 2018 à l’occasion des 24 Heures du Mans, où la M8 GTE marquait le retour de BMW dans la Sarthe. D’ailleurs, depuis cette date, BMW France a enregistré de 200 commandes, soit que les 150 unités estimées par l’état-major.

 

Un faible volume au service de l’image, mais qui devrait toutefois croître dans les années à venir, car il faudra bien parler d’une gamme Série 8. Après le coupé, le cabriolet arrivera ce printemps avant qu’une version Gran Coupé ne complète l’offre. Autant de carrosseries qui passeront également entre les mains des ingénieurs de BMW M pour devenir M8.

 

TAILLÉE POUR LES ÉTATS-UNIS

 

Reposant sur la plateforme modulaire CLAR, cette Série 8, produite dans l’usine allemande de Dingolfing, bénéficie de toutes les avancées technologiques du moment concernant la conduite automne, la connectivité, tout en soignant les détails et les matériaux. Un cocktail dont le volume de production devrait atteindre, en 2020, 28 000 unités selon les estimations d’IHS Markit. Naturellement, ce grand coupé (4,85 m) aura pour principale destination les Etats-Unis (38 % des ventes) devant l’ensemble de l’Europe (27 %), puis l’Asie et le Moyen-Orient (22 %).

 

Pour séduire, BMW a fait le choix d’un positionnement « grand tourisme » typé sport, finalement près de celui d’une 911 ou d’une Aston Martin que du coupé Classe S de Mercedes privilégiant le confort. Un choix qui se traduit dans les équipements « dynamiques » avec, de série, la transmission intégrale xDrive, la direction ActiveDrive avec ses quatre roues directrices et la suspension SelectDrive.

 

Un différentiel arrière fait également partie de la dotation pour la M850i xDrive et la finition M Sport Technic. Bien utile pour maîtriser les 530 ch et les 750 Nm de couple du V8 de la M850i (228 à 240 g/km). De quoi abattre le 0 à 100 km/h en 3,7 s ! BMW propose également une variante diesel avec la 840d dont le 6 en ligne, gavé par deux turbos, délivre 320 ch et 680 Nm de couple (160 à 164 g/km). Ce sont les deux seuls moteurs disponibles pour l’heure, mais il n’est pas impossible qu’une 840i (340 ch) vienne compléter le dispositif pour constituer une « entrée de gamme » essence.

 

 

-------------------------------------------------------------------------------

 

BMW Coupé Série 8

Date de lancement : 22 novembre 2018

Segment de marché : coupés de luxe

Objectif * : 300 unités en année pleine

Principaux concurrents du Coupé Série 8 : 150 unités (cumul 2018)

•Lexus LC 500 & 500H : 100 (+ 19 %)

• Mercedes Classe S Coupé : 40 (- 11,1 %)

• Aston Martin DB11 Coupé : 29 (- 51,6 %)

Prix :

Essence : 124 750 euros

Diesel : de 99 700 à 109 150 euros

*estimation JA

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le groupe Vulcain va déployer l'enseigne Easy VO

Après une année 2018 de consolidation et d'investissements, le groupe Vulcain démarre l'année 2019 sur les chapeaux de roue avec l'ouverture de sa plateforme de préparation, de deux centres Easy VO, un développement

Electromobilité : les points à retenir du rapport reçu par l'Elysée

Quatre mois après avoir confié une mission sur les nouvelles mobilités et les véhicules autonomes à Patrick Pelata et Xavier Mosquet (BCG Consulting), Emmanuel Macron a présenté les conclusions

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page