Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Vulog cherche à rapprocher l'autopartage et la location courte durée

Vulog cherche à rapprocher l'autopartage et la location courte durée

Vulog a dévoilé une évolution majeure de sa plateforme. Celle-ci autorise désormais les utilisateurs à choisir librement entre de l'autopartage ou de la location courte durée.

 

Libérer les opérateurs d'autopartage des limites de leur système. Avec la dernière mise à jour de sa plateforme AiMA (Artificial Intelligence Mobility Applied), Vulog ouvre une nouvelle opportunité pour les exploitants de flottes en libre-service.

 

Comme annoncé le 12 février 2019, l'entreprise française permettra désormais aux utilisateurs de planifier une réservation de véhicule à la date et à l'heure de leur choix. Ce qui revient à placer les opérateurs sur le marché de la location courte durée.

 

L'avantage pour eux réside dans l'unification des fonctionnalités. En effet, les consommateurs pourront réserver leur véhicule (dont les scooters) en mode autopartage traditionnel ou en mode location courte durée depuis la même interface.

 

La première mise en œuvre sera à découvrir à Madrid, où Wible entend "améliorer de façon significative l'expérience de mobilité de [ses] clients" en laissant toutes liberté d'utilisation, en fonction des besoins, d'après son p-dg, Martinez Rios. Pour mémoire, cette co-entreprise unissant Kia et Repsol, exploite 500 Kia Niro hybrides et compte 70 000 utilisateurs. "AiMA est également très bénéfique pour nous car elle améliore la rentabilité de l'exploitation grâce à un taux d'utilisation de notre flotte", a-t-il souligné.

 

Cette évolution apportée par Vulog n'est pas sans rappeler une autre initiative. En 2016, . Ce programme combinait alors de l'autopartage et de la location longue dans le temps, voire même des formules de partage entre particuliers.

 

A ce jour, Vulog s'implique dans 25 projets de mobilités partagées sur 5 continents. La société niçoise compte parmi les partenaires privilégiés de Free2Move (PSA) à Washington, à Wuhan en Chine, à Madrid et à Lisbonne.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le groupe Vulcain va déployer l'enseigne Easy VO

Après une année 2018 de consolidation et d'investissements, le groupe Vulcain démarre l'année 2019 sur les chapeaux de roue avec l'ouverture de sa plateforme de préparation, de deux centres Easy VO, un développement

Electromobilité : les points à retenir du rapport reçu par l'Elysée

Quatre mois après avoir confié une mission sur les nouvelles mobilités et les véhicules autonomes à Patrick Pelata et Xavier Mosquet (BCG Consulting), Emmanuel Macron a présenté les conclusions

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page