Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
PSA Retail va recruter 1 600 personnes en 2019

Parmi les 50 métiers recensés chez PSA Retail, cinq concentreront la majorité des recrutements.

PSA Retail va recruter 1 600 personnes en 2019

Le réseau de distribution de PSA lance le recrutement de 1 600 personnes en 2019 dont 800 en France. Des postes, centrés sur cinq métiers, qui offriront aux postulants une formation qualifiante dispensée par la PSA Retail Academy.

 

"L’emploi dans le Groupe PSA, ce n’est pas que l’emploi industriel, c’est également un fort volet d’emploi dans notre réseau propre, qui est la première interface du groupe avec les clients", explique Xavier Chéreau,  directeur des ressources humaines et de la transformation IT du groupe français. Et cette interface avec les clients va recruter 1 600 personnes en 2019, dont 800 sur le territoire français.  

 

De quoi accompagner la mutation des métiers de l'automobile. Parmi les 50 métiers recensés chez PSA Retail, les cinq où les besoins sont les importants sont les vendeurs de véhicules neufs et d’occasion, les conseillers clientèle service, les mécaniciens, les carrossiers-peintres et les techniciens en diagnostic automobile.

 

"Tous les nouveaux collaborateurs se verront offrir une formation qualifiante par la PSA Retail Academy," explique le constructeur, "qui leur permettra d’acquérir ou de renforcer le savoir-faire indispensable à l’exercice de leur profession. La mobilité transversale et géographique, y compris internationale, pour les performants est également encouragée."

 

Ces contrats seront majoritairement en CDI, a précisé un porte-parole de PSA interrogé par l'agence Reuters. En France, 9 % du recrutement passe par des contrats en alternance (7 % en Europe) destinés aux jeunes de 16 à 23 ans, qui se transforment à 65 % en contrats à durée indéterminée. PSA Retail précise d'ailleurs qu'aujourd'hui, 750 alternants sont dans l'effectif en Europe, dont 480 en France.

 

Avec cette grande campagne de recrutement, PSA Retail veut répondre aux évolutions des différents métiers de l'automobile mais aussi à ses futures gammes où vont arriver, d'ici 2021, sept modèles électriques et huit hybrides rechargeables. Des technologies qui entrainent également un vaste programme d’investissements sur le terrain avec notamment le déploiement de bornes de recharge ou encore des formations commerciales et techniques.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le groupe Vulcain va déployer l'enseigne Easy VO

Après une année 2018 de consolidation et d'investissements, le groupe Vulcain démarre l'année 2019 sur les chapeaux de roue avec l'ouverture de sa plateforme de préparation, de deux centres Easy VO, un développement

Electromobilité : les points à retenir du rapport reçu par l'Elysée

Quatre mois après avoir confié une mission sur les nouvelles mobilités et les véhicules autonomes à Patrick Pelata et Xavier Mosquet (BCG Consulting), Emmanuel Macron a présenté les conclusions

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page