Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Les immatriculations 2018 de véhicules diesel ont encore baissé en Europe

Les véhicules diesel ont représenté 35,9 % des immatriculations en Europe en 2018 contre 44 % en 2017.

Les immatriculations 2018 de véhicules diesel ont encore baissé en Europe

Les dernières statistiques de l'Acea montrent un recul de 18,3 % des immatriculations de véhicules diesel dans l'Union européenne en 2018, au grand bénéfice de l'essence. La part des véhicules électriques atteint 2 % du marché.

 

Selon le dernier , la demande en véhicules diesel dans l’Union Européenne a continué de se contracter en 2018 de 18,3 %. A l’exception de la Bulgarie et de l’Estonie, tous les marchés en Europe délaissent progressivement le diesel, qui pèse désormais  35,9 % des 18 millions de véhicules neufs mis sur le marché.

 

A contrario, les immatriculations de véhicules à essence ont augmenté de 12,8 % pour atteindre 8,5 millions d’unités. La part de marché de ce carburant a grandi de 6,5 points pour représenter 56,7 % des ventes de voitures neuves.

 

Les véhicules électriques ont progressé de 0,5 point pour atteindre 2 % des immatriculations de voitures neuves. La Norvège reste le grand marché de véhicules électriques en Europe avec 46 143 unités enregistrées en 2018, suivi de l'Allemagne et de la France.

 

Les véhicules hybrides ont également bien performé (+ 35,6 %) l’année dernière, représentant de la moitié de toutes les immatriculations de motorisations alternatives. La demande en hybride a augmenté dans l’ensemble de l’UE en 2018, chacun des cinq grands marchés affichant une croissance à deux chiffres.

 

La part des véhicules fonctionnant au gaz naturel et au GPL a augmenté de 11,2 % l’an dernier. L'Italie était toujours le marché le important, même si les volumes y sont restés relativement stables (+ 0,1 %) en 2018. L’année dernière, l’Espagne (+ 323,8 %) et l’Allemagne (+ 90,1 %) ont enregistré une croissance significative de leurs immatriculations des voitures fonctionnant au GPL et au gaz naturel respectivement (+ 323,8 %) et (+ 90,1 %).

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
L'arrêt des voitures thermiques coûtera ieurs centaines de milliards d'euros

En 2040, le gouvernement a prévu la fin de la commercialisation des voitures thermiques. Mais le coût de cette décision est-il bien mesuré ? Un rapport parlementaire parle de ieurs centaines de milliards

Renault nomme en France, en Europe et en Chine

La France, l'Europe mais aussi la Chine et la zone Pacifique sont au centre des nominations que Renault vient d'annoncer.

Carlos Tavares, PSA :

Le patron de PSA prévoit un impact sur l’ensemble de la filière automobile dès la mise en œuvre des normes d’émission de CO2 en 2021. Le groupe pilote d’ores et déjà ses niveaux de stocks

Electromobilité : les points à retenir du rapport reçu par l'Elysée

Quatre mois après avoir confié une mission sur les nouvelles mobilités et les véhicules autonomes à Patrick Pelata et Xavier Mosquet (BCG Consulting), Emmanuel Macron a présenté les conclusions

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page