Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
La LOA a représenté 75 % des financements de VN en 2018

La LOA a représenté 75 % des financements de VN en 2018

En 2018, le financement automobile a largement contribué au dynamisme du crédit à la consommation en France. Avec, comme principal moteur, la LOA. Des questions sur la profitabilité des établissements financiers commencent toutefois à poindre.

 

L’heure est au bilan pour l’ASF, l'Association française des sociétés financières. Un bilan globalement plutôt bon puisque 2018 s’est imposée comme la cinquième année consécutive de croissance du crédit à la consommation. Ce sont ainsi 43,1 milliards d’euros, soit 7 % du PIB, qui ont été générés par le crédit à la consommation, une somme en progression de 5,3 % par rapport à 2017. Le pays se place en tant que troisième marché du crédit à la consommation derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne. Et l’automobile a su apporter sa pierre à l’édifice. En 2018, le secteur a représenté près de 32 % de la totalité des crédits à la consommation en valeur.  « L’automobile est un moteur essentiel à cette activité », a commenté Jean-Marc Vilon, président de l'ASF.

 

Dans le détail, 3 véhicules neufs sur 4 ont été financés en 2018, contre 1 véhicule d'occasion sur 2. Dans l’ensemble, le financement d’automobiles neuves ou d’occasion a pesé pour 13,7 milliards d’euros en 2018, soit une hausse de 11,4 % par rapport à 2017.

 

7,5 milliards générés par la LOA, VN et VO confondus

 

Du côté des véhicules neufs, le financement a généré 9,4 milliards d’euros, une somme en augmentation de 9,4 % par rapport à 2017. Sans surprise, la LOA a été privilégiée par les consommateurs au détriment du crédit affecté. Cette formule a représenté 75 % des financements de VN contre 42 % en 2013. 7,5 milliards d’euros ont été générés par la LOA, soit une progression de 13,2 %. Le crédit a quant à lui reculé de 1,3 % pour représenter, en valeur absolue, un peu moins de 2 milliards d’euros.

 

Le résultat entre les deux modes de financement est moins contrasté du côté du VO. L’ASF y a également observé une explosion de la LOA, de 36,6 % soit environ 443 millions d’euros. Cette formule de location n’a pesé pour autant qu’un peu de 10 % des financements globaux. En revanche, le crédit s’est bien comporté sur ce marché, avec une hausse de 9,4 % soit 3,86 milliards d’euros. Au global, la LOA a représenté environ 7,5 milliards d’euros soit près de 54 % du financement global. VN et VO confondus, la LOA a donc contribué au financement d’un peu d’un véhicule sur deux en 2018.

 

La problématique de la profitabilité soulevée

 

Ce bilan de l’année 2018 a également été l’occasion pour l’ASF de mettre au centre des discussions une problématique de en prégnante : la profitabilité des établissements financiers. C’est ce qu’a expliqué François Camilleri, président de la commission crédit-bail de l’ASF et directeur général délégué de Natixis Lease. « La régulation pousse les établissements à mettre de en de fonds propres au bilan, de sorte que nous atteignons des niveaux de fonds propres extrêmement élevés. Parallèlement, les marges diminuent et le secteur doit se saisir du phénomène du digital, ce qui demande des investissements colossaux », a-t-il expliqué. Et ce, dans un contexte de taux historiquement bas : ce taux moyen de la Banque de France s’établit actuellement à 3,6 %.

 

« Un taux tiré par les banques, explique-t-il. Ne pouvant placer leurs liquidités, elle préfèrent prêter à pas cher. Ce qui pose une vrai sujet structurel sur le crédit à la consommation. Les établissements financiers ne s’en sortent  », conclut-il. Une problématique très spécifique à la France. Pour rappel le taux moyen du crédit à la consommation y est inférieur d'environ 2 points par rapport à la moyenne européenne.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
L'arrêt des voitures thermiques coûtera ieurs centaines de milliards d'euros

En 2040, le gouvernement a prévu la fin de la commercialisation des voitures thermiques. Mais le coût de cette décision est-il bien mesuré ? Un rapport parlementaire parle de ieurs centaines de milliards

Renault nomme en France, en Europe et en Chine

La France, l'Europe mais aussi la Chine et la zone Pacifique sont au centre des nominations que Renault vient d'annoncer.

Carlos Tavares, PSA :

Le patron de PSA prévoit un impact sur l’ensemble de la filière automobile dès la mise en œuvre des normes d’émission de CO2 en 2021. Le groupe pilote d’ores et déjà ses niveaux de stocks

Les immatriculations 2018 de véhicules diesel ont encore baissé en Europe

Les dernières statistiques de l'Acea montrent un recul de 18,3 % des immatriculations de véhicules diesel dans l'Union européenne en 2018, au grand bénéfice de l'essence. La part des véhicules

Electromobilité : les points à retenir du rapport reçu par l'Elysée

Quatre mois après avoir confié une mission sur les nouvelles mobilités et les véhicules autonomes à Patrick Pelata et Xavier Mosquet (BCG Consulting), Emmanuel Macron a présenté les conclusions

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page