Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Au Royaume-Uni, peau neuve pour les concessions Lamborghini

Au Royaume-Uni, peau neuve pour les concessions Lamborghini

Sur ce marché capital, la marque de luxe compte désormais dans son réseau deux concessions du groupe Syntner aux derniers standards.

 

Pour sa distribution au Royaume-Uni, Lamborghini s'appuie depuis de dix ans sur le groupe Syntner qui possède deux concessions sur les dix que compte la zone, l’une implantée à Birmingham, l’autre à Edimbourg. Le groupe de distribution vient de consentir un investissement de ieurs millons de livres pour agrandir et rénover ces deux points de vente. Objectif , répondre aux nouvelles normes de la marque. Les deux concessions ont ouvert à nouveau leurs portes le 4 avril pour celle de Birmingham et le 5 avril pour celle d’Edimbourg. Leurs nouvelles salles d'exposition offrent davantage d'espace pour les voitures neuves et d'occasion, alors que la gamme s’est récemment agrandie avec l’arrivée au portefeuille de et l’Huracan Evo Spyder.

 

« Lamborghini est l'une des marques les importantes de notre portefeuille, a expliqué Richard Wynn-Jones, directeur général du groupe Sytner. Nous avons beaucoup investi pour créer de nouveaux showroom adaptés à la marque, ce qui démontre notre engagement et notre enthousiasme à long terme pour Lamborghini. » Pour information, Synther est un des importants distributeurs au Royaume-Uni et représente 21 marques sont les sportives et / ou haut de gamme Alpine, Aston Martin, Bentley, Ferrari, Jaguar, Maserati, McLaren, Porsche et Rolls-Royce.

 

Le Royaume-Uni, deuxième marché de Lamborghini

 

Rien d’étonnant à ce que ces concessions soient parmi les premières en Europe à adopter les nouveaux standards de la marque. « Birmingham et à Édimbourg sont deux concessions très importantes pour nous au Royaume-Uni », a déclaré Andrea Baldi, PDG de Automobili Lamborghini EMEA. Et pour cause, ce marché s’impose comme le deuxième important au niveau mondial pour la marque, après les Etats-Unis et a largement participé au record de ventes enregistré par la marque l’an passé. A travers le monde, Lamborghini a ainsi écoulé l'an passé 5 750 véhicules, grâce, notamment, à l’arrivé dans le portefeuille produit du SUV URUS, dont 70 % des acheteurs n’étaient auparavant pas clients de la marque de luxe.

 

En France, rappelons que la marque est aujourd'hui distribuée par trois investisseurs, Yannick Etter à Lyon et Mulhouse, le groupe Al Ghassan Motors à Cannes, et depuis l'année dernière, . L'an passé, Lamborghini a vendu dans l'Hexagone 81 modèles, un volume en hausse de 19 %. Sur le premier trimestre, 43 modèles, dont 26 Urus ont trouvé preneur, soit un volume en forte progession de de 258 % par rapport à la même période en 2018.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Didier Leroy célébré à la 38e édition de l’Homme de l’Année

En présence de de 200 invités, Didier Leroy, numéro 2 de Toyota, a reçu le prix de l’Homme de l’Année dans le cadre de la 38e édition organisée par le Journal de l’Automobile. Une soirée

Valeo, Faurecia et Plastic Omnium claquent la porte de la Fiev

Rien ne va au sein de la Fiev. Après le départ inattendu de son ancien président Jacques Mauge, la fédération vient de voir Valeo, Faurecia et Plastic Omnium quitter ses rangs.

Le groupe RCM fait sa première acquisition en Europe

Le groupe de distribution RCM vient de faire l'acquisition du groupe Piret en Belgique qui distribue Mercedes. Une croissance externe qui permet à RCM de s'implanter en dehors de la France.

Car Avenue reprend Ital Group, distributeur Nissan et Toyota, en Belgique

Le groupe Car Avenue poursuit son développement en Belgique avec la reprise d'Ital Group, un important distributeur Nissan et Toyota, présent en Wallonie. Le groupe français compte désormais de 80 concessions

La chute du diesel s’accentue

Les immatriculations de voitures particulières roulant au diesel ont dévissé de 17,1 % au mois de mars, tombant ainsi à moins de 34 % de part de marché. Un déclin accéléré dont profitent les autres

Fort recul de la demande des particuliers au premier trimestre 2019

Les constructeurs automobiles n'ont pas fait le plein d'immatriculations chez les particuliers. Ce segment de marché est en baisse de presque 5 % sur les trois premiers mois de l'année 2019 et pèse

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page