Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Daimler chahuté au premier trimestre 2019

Les ventes globales de Daimler ont baissé de 4 % durant le premier trimestre 2019.

Daimler chahuté au premier trimestre 2019

Avec des ventes en baisse de 4 %, et même de 7 % pour la division VP, l'année 2019 s'annonce pleine de défis pour Daimler. A commencer par redresser un résultat opérationnel en chute de 16 %.

 

Le ralentissement du marché automobile mondial, et notamment celui de Chine, laisse des traces dans les comptes du premier trimestre 2019. Comme la grande majorité des constructeurs, Daimler en subit les impacts. Ainsi, durant le premier trimestre de l'exercice 2019, les ventes du groupe ont reculé de 4 % à 773 796 unités. La croissance de Daimler Trucks (+2 % ; 115 920 unités) et Mercedes-Benz Vans (+4 % ; 97 038) n'a pas suffit pour compenser les baisses de Daimler Buses (-4 % ; 5 526) et surtout Mercedes-Benz Cars (-7 % ; 555 312).

 

Mercedes-Benz Cars débute donc difficilement l'année avec des ventes en repli sur l'ensemble des grandes zones géographiques. L'Europe perd 4 % (235 298 unités), l'Amérique du Nord 11 % (75 961) et l'Asie recule de 8 % (221 649), dont -3 % (173 152) en Chine. Un repli général que Daimler explique par la faible activité de certains marchés mais aussi par des fins de cycle produit et certains problèmes de disponibilités.

 

Malgré ce repli global, le chiffre d'affaires de Daimler reste stable avec 39,698 milliards d'euros contre 39,758 un an tôt. En revanche, le résultat opérationnel du groupe plonge de 16 % à 2,802 milliards. Pour la seule branche VP, le CA recule de 8 % à 21,200 milliards, l'EBIT perd de 37 % à 1,298 milliard, faisant ainsi passer la marge opérationnelle de 9 à 6,1 %.

 

"Nous ne pouvons pas et ne serons pas satisfaits de ce début d'année" a indiqué Dieter Zetsche, le patron du groupe, dans un communiqué. "Nous allons maintenant travailler sans relâche pour atteindre nos objectifs pour l'année 2019."

 

Pour l'ensemble de l'exercice, Daimler vise des ventes et un CA en légère progression grâce à des hausses significative attendues pour les branches Vans et Buses. Le résultat opérationnel est également attenu en légère hausse. Quant à la marge par branche, Daimler estime que la marge opérationnelle de la division VP sera comprise entre 6 et 8 %, celle des Trucks entre 7 et 9 %, celle des Vans entre 0 et 2 %, celle des Buses entre 5 et 7 % et enfin Daimler Financial Services devrait avoir un rendement de 17 à 19 %.

 

Dieter Zetsche a prévenu qu'atteindre ces objectifs ne sera pas chose aisée dans le contexte actuel. Mais ce dernier, président de Daimler depuis 2006, ne sera aux conmmandes au moment de faire le bilan 2019. En effet, il va passer la main à Ola Källenius d'ici quelques semaines à l'issue de l’assemblée générale des actionnaires.

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Essence et SUV rendent le malus  lucratif que jamais

Jamais le malus n’avait autant rapporté depuis sa création. Les effets croisés d’un dispositif sévère et de la montée en puissance des véhicules essence, dont les SUV, ont boosté les recettes.

Kroely transforme sa concession Mercedes de Mulhouse

L'opérateur alsacien est le deuxième en France, après Como, à inaugurer les nouveaux standards Mercedes-Benz, dans sa concession de Mulhouse. Au programme : parcours client repensé et processus d'achat

Le groupe Dugardin se renforce avec Ford dans le Pas-de-Calais

Le distributeur vient de notifier à l’Autorité de la concurrence son intention de racheter le groupe Delesalle, ajoutant à son réseau Ford cinq concessions et une agence, principalement situées

Marc Lechantre, PSA :

Fin annoncée des multiples labels VO dans les points de vente. Le groupe PSA va progressivement s'appuyer sur deux références, à travers l'Europe, dont le nouveau Spoticar. Décryptage de la stratégie

Jean Lain s’investit dans le développement de l’hydrogène

Le distributeur, représentant notamment Toyota et Hyundai, s’est engagé dans le projet Zero Emission Valley. Son but : créer un réseau de stations hydrogène dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

RRG lance une usine à préparer les VO dans le Nord

La préparation et le reconditionnement des VO font l'objet de toutes les attentions. Depuis quelques semaines, RRG a ouvert une Factory VO dans le département du Nord.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page