Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le marché espagnol est en panne

Avec 20 650 immatriculations enregistrées durant le premier semestre 2019, la Seat Leon est le modèle le vendu d'Espagne.

Le marché espagnol est en panne

Avec une baisse de 8,3 % en juin 2019, le marché espagnol conclut le premier semestre sur un recul de 5,7 %. Le canal des particuliers, en chute de 12,3 %, explique en grande partie ses résultats.

 

Après une cuvée 2018 plutôt réussie, avec 1 321 438 VP immatriculés (+ 7 %), le marché espagnol ne confirme pas en 2019. En effet, après 6 mois d'activité le marché affiche une baisse de 5,7 %, à 692 472 unités selon les chiffres de l'Anfac.

 

Malgré une relative bonne tenue du marché des professionnels (214 932 unités ; +1,7 %) et des loueurs (182 095 unités ; -2,2 %), ce premier semestre 2019 est plombé par le canal des particuliers en baisse de 12,3 %, à 295 445 immatriculations contre 337 064 un an tôt. La seule bonne nouvelle concerne le marché des VUL qui progresse de 2,3 % à 115 762 unités.

 

Dans ce contexte, Seat (+1 %) reste la première marque du pays assez largement devant Peugeot (+0,6 %) et Renault (-1,8 %). VW descend du podium à cause d'un repli de 14,4 % depuis janvier. Logiquement, la Seat Leon demeure le modèle le vendu juste devant la Dacia Sandero et le Nissan Qashqai.

 

Au sujet des carburants, en Espagne comme ailleurs en Europe, le Diesel ne cesse de reculer. Ainsi, depuis le début de l'année, les véhicules fonctionnant au gazole ont représenté 27,7 % des immatriculations et ceux utilisant de l'essence 61,7 %. Les autres énergies (BEV, PHEV, GNV, etc.) ont progressé de 42 % sur le premier semestre avec 73 021 unités (VP, VUL, VI et bus) livrées à travers le pays.

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Faurecia déjoue les pronostics au premier semestre 2019

Dans un contexte de marché difficile, l'équipementier français a bien résisté. Son bénéfice net a progressé de 1 % au premier semestre, à 346 millions d'euros. Les volumes de ventes sont toutefois

Les services connectés, nouvel eldorado des distributeurs Mercedes ?

Mercedes-Benz dévoile ses ambitions autour des services connectés. Une potentielle manne financière pour le constructeur…et pour les distributeurs ?

La filière automobile abasourdie par la nouvelle prime à la conversion

Mesure brutale, absence de concertation et manque de vision globale : industriels et distributeurs dénoncent un texte illisible qui rend impossible les projections sur le devenir de la prime à la conversion.

Les véhicules diesel d'occasion exclus de la nouvelle prime à la conversion

La prime à la conversion, qui entre en vigueur le 1er août 2019, se recentre sur les véhicules électriques et les foyers modestes. Seuls les modèles neufs et d'occasion émettant moins de 117 g de CO2 pourront

La nouvelle prime à la conversion entre en vigueur au 1er août 2019

Contre toute attente et sans concertation avec la filière automobile, le gouvernement a publié ce matin au Journal officiel les nouveaux critères d’accès à la prime à la conversion. Comme prévu,

Année noire en perspective pour le salon de Francfort

Grand-messe de l'automobile, en alternance avec le Mondial de Paris, le salon de Francfort va sans doute vivre sa pire édition en septembre 2019. La liste des constructeurs absents ne cesse de s'allonger.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page