Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Sécurité routière : vers  de prévention dans les entreprises ?

Sécurité routière : vers de prévention dans les entreprises ?

Le conseil national de la sécurité routière a dévoilé un nouveau train de recommandations afin de diminuer le nombre d’accidents sur nos routes. Il propose notamment de renforcer la sensibilisation au risque routier dans les entreprises.

 

Les entreprises peuvent faire en matière de sensibilisation au risque routier. Le conseil national de la sécurité routière (CNSR), organisme charger de formuler des avis et recommandations au gouvernement, s’est emparé du sujet. Parmi les huit nouvelles propositions présentées cette semaine, figure la sensibilisation au risque routier professionnel du personnel entrant dans l’entreprise.

 

Selon le CNSR, l’arrivée de nouveaux salariés constitue le moment idéal pour évoquer le sujet de la sécurité routière, aussi bien pour ceux appelés à effectuer des déplacements dans le cadre de leurs fonctions que pour ceux se contentant de trajets domicile-travail. Cette recommandation vise à prévenir efficacement les risques routiers tels qu'ils se présentent dans chaque entreprise en fonction des particularités liées à leur activité. Le CNSR préconise la mise en place d’une méthode et des outils pratiques à définir avec l’appui des branches professionnelles.

 

Les 67 membres du conseil, présidé par Yves Goasdoué, maire de Flers (50), ont par ailleurs attiré l’attention du gouvernement, en particulier celle de Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, sur la lutte contre la circulation à contresens sur les routes à chaussées séparées, sur la création d’un observatoire des modes de déplacement doux, sur l’implication des constructeurs dans l'information et la formation à la bonne utilisation des aides à la conduite, sur la préservation de la mobilité et la conduite des seniors, sur la définition d’un cadre d'évaluation pour les expérimentations de véhicules autonomes, sur la formation aux gestes qui sauvent sur la route et enfin sur l’amélioration de la protection des cyclistes.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Faurecia déjoue les pronostics au premier semestre 2019

Dans un contexte de marché difficile, l'équipementier français a bien résisté. Son bénéfice net a progressé de 1 % au premier semestre, à 346 millions d'euros. Les volumes de ventes sont toutefois

Les services connectés, nouvel eldorado des distributeurs Mercedes ?

Mercedes-Benz dévoile ses ambitions autour des services connectés. Une potentielle manne financière pour le constructeur…et pour les distributeurs ?

La filière automobile abasourdie par la nouvelle prime à la conversion

Mesure brutale, absence de concertation et manque de vision globale : industriels et distributeurs dénoncent un texte illisible qui rend impossible les projections sur le devenir de la prime à la conversion.

Les véhicules diesel d'occasion exclus de la nouvelle prime à la conversion

La prime à la conversion, qui entre en vigueur le 1er août 2019, se recentre sur les véhicules électriques et les foyers modestes. Seuls les modèles neufs et d'occasion émettant moins de 117 g de CO2 pourront

La nouvelle prime à la conversion entre en vigueur au 1er août 2019

Contre toute attente et sans concertation avec la filière automobile, le gouvernement a publié ce matin au Journal officiel les nouveaux critères d’accès à la prime à la conversion. Comme prévu,

Année noire en perspective pour le salon de Francfort

Grand-messe de l'automobile, en alternance avec le Mondial de Paris, le salon de Francfort va sans doute vivre sa pire édition en septembre 2019. La liste des constructeurs absents ne cesse de s'allonger.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page